vendredi 24 février 2012

Mumbai

Lorsque nous nous installons dans le train nous menant à Mumbai, il est quasiment vide, cela nous laisse le temps de faire connaissance avec les quelques squatteurs du wagon : cafards et souris. Au bout d'une heure et quelques arrêts le train est plein et ça s'entend! Et parce qu'un long voyage en train en Inde (du moins en classe sleeper) n'est jamais qu'un simple voyage en train, voici nos impressions du dernier trajet sur les rails indiens. C'est en fait tout un condensé du pays qui émoustille nos sens.

Vers 1h le silence s'installe dans le wagon, enfin presque, car il y a toujours quelqu'un(e) pour ronfler, cette fois ce sera la voisine de couchette de Prisca. Charmant. Raksa à sousestimer le baillement des fenêtres et essaie de dormir entre deux claquements de dents tandis que Prisca s'est parfaitement enroulée dans son sac de couchage, ne laisssant dépasser que le nez, pour respirer, et les yeux, pour guetter.

Vers 6h les voix s'élèvent progressivement, les couvertures se plient, les couchettes du milieu aussi (pour laisser s'asseoir les gens des couchettes supérieures), les gens passent chacun leur tour dans l'allée leurs brosses à dents à la bouche vers l'évier cerné de cafards. Les premiers vendeurs de chai (thé) font des aller-retours dans l'allée jusqu'à être tellement nombreux que le va-et-vient devient constant et le mot "chai" résonne dans tout le wagon. Viennent ensuite les vendeurs de petit déj', les vendeuses de fruits, le vendeur de babioles en plastique, les vendeurs de chaines et cadenas pour les bagages, le vendeur de journaux, d'eau, etc. L'agent Indian Railways au milieu de tout ce monde qui contrôle les derniers arrivants. Un eunuque passe parmi les voyageurs pour récolter des dons (pas très fructueux ce matin), des ados passent le balai puis la serpillère en espérant quelques roupies. Un infirme traverse le wagon en se trainant au sol, lui aussi espère quelques roupies, puis change de wagon jusqu'à ce que le train quitte le quai. 


Aux abords de Mumbai


Alors que le bruit va crescendo, nous somnolons lorsque qu'une secousse, un arrêt ou un coup de coude nous fait succéssivement ouvrir les yeux sur un paysage verdoyant d'arbres et de cocotiers, sur un quai de gare bondé ou sur des enfants qui courent entre les toits de tôle d'un bidonville. 






Bien entendu l'Inde ne se réduit pas à ces images "cliché" mais c'est en tout cas celles que nous avons vu le plus souvent durant nos longs trajets de train. Il faut tout de même préciser qu'un "monde" sépare la classe sleeper (2nde classe), le AC 3 TIER (sorte de classe intermédiaire) et la "chair car" (sorte de 1ère classe assise) par exemple, l'écart entre les différentes classes sociales est flagrant et voyager dans l'une ou l'autre de ces classes fait de votre voyage un voyage différent à chaque fois.

Nous débarquons à 14h30 en gare de Bandra, dans la banlieue nord de Mumbai. Premier constat : il fait chaud! Nous trouvons un téléphone public pour fixer un point de RDV à Chetan et Sandeepa, nos hôtes couchsurfing. Nous montons à bord d'un vieux taxi en direction de Wadala, le quartier où résident nos hôtes, en traversant quelques slums (bidonvilles) puis un quartier plus chic. Notre première impression est plutôt positive, la ville a ce petit quelque chose d'inexplicable qui nous séduit d'entrée. Nous retrouvons Sandeepa et passons l'après-midi à discuter (ils ont aussi pour projet un voyage d'un an), Chetan nous rejoint pour le dîner puis ils nous emmènent voir notre premier Bollywood au cinéma, Agnee Path! Bon c'est en hindi non sous titré mais les scènes sont assez parlantes et Chetan et Sandeepa nous traduisent quelques scènes cruciales. Verdict pour ce Bollywood des temps modernes (pas seulement un mélo musical mais plutôt action/thriller/drama/musical) : on a vraiment bien aimé! Un Bollywood c'est long (3h), du coup il est presque 2h lorsque nous nous couchons avec ces images et ces notes qui résonnent encore dans nos têtes...




Le lendemain nous petit déjeunons tous ensemble, un moment simple mais qui nous fait du bien et nous rappelle comme c'est bon un petit déj' "à la maison". Faire du couchsurfing durant un long voyage nous donne cette agréable sensation d'être dans une vraie maison, la maison de quelqu'un, ou il y a une vraie vie. Une chambre d'hôtel c'est une chambre d'hôtel, belle, propre ou pas, ça reste un endroit impersonnel.

Nous quittons ensuite nos hôtes qui, eux, vont au bureau, puis nous prenons un train de banlieue pour rejoindre la gare CST dans le sud de Mumbai (là où ont été tournées plusieurs scènes de Slumdog Millionnaire, dont la scène finale de danse!).


Train de banlieue bondé


A la sortie de la gare nous n'avons plus l'impression d'être en Inde tellement l'architecture néogothique est différente de tout ce que l'on a vu en Inde et révélatrice de l'empreinte Britannique.


Victoria Station


Librairie



Aujourd'hui les rues de la ville sont très calmes, il y a des élections, du coup nombres de boutiques ou bureaux sont fermés. Nous visitons donc Mumbai dans une atmosphère plutôt calme et détendue contrairement à ce qu'on imaginait.


Gateway of India, très touristique

Taj Mahal Palace


Cricket à Oval Maidan




En fin d'après-midi nous longeons la côte en remontant vers Chowpatty Beach.







Le soir nous rejoignons Chetan et Sandeepa dans le quartier de Dadar pour dîner.


Un coup de fil à Sandeepa

Bon appétit! एपीटिट बॉन !




Pour notre dernier jour à Mumbai, nos hôtes nous ont proposé de se joindre à eux pour célébrer le mariage d'un de leurs ami, ce que nous acceptons avec plaisir. Bien entendu la tenue de mariage ne fait pas partie de notre garde robe de voyage, Raksa a donc fait l'acquisition d'une kurta pour l'occasion, quant à Prisca, Sandeepa aura la gentillesse de lui prêter une tenue traditionnelle.









Dans nos habits de lumière!


En fin d'après-midi nous sommes de retour "à la maison", le temps d'échanger encore un peu avec nos hôtes autour d'un thé puis vient l'heure du départ, nous prenons un bus de nuit "grande classe" cette fois. Une chose est sûre, nous quittons Mumbai à regret. En deux jours nous avons l'impression d'avoir vu beaucoup grâce à Chetan et Sandeepa et en même temps si peu car Mumbai semble immense et encore pleine de surprise. Encore une ville où nous reviendrons à coup sûr!




INFOS PRATIQUES :

- Train de nuit Udaipur - Mumbai (Bandra Terminus) : N° 12996, départ à 21h35, arrivée à 14h30, 355 roupies (5,64€) en classe sleeper. Possibilité de rejoindre Mumbai Central ou CST par train de banlieue, cela semble plus rapide qu'un taxi et bien moins cher évidemment.
- Taxi de Bandra Terminus à Wadala : 150 roupies (2,38€). Le taxi et rickshaws disposent d'un compteur, s'ils ne l'utilisent pas (c'est rare) négocier le prix de la course avant.
-Bus de nuit Mumbai - Hospet : 1000 roupies (15,87€) en Multi Axle VOLVO, départ à 19h20 de Chembur, arrivée prévue à 7h le lendemain, en vrai le bus est parti à 20h30 et arrivé à 9h.

1 commentaire:

  1. Génial CS! Vous avez vécu Mumbai de l'intérieur grâce à eux.
    Superbes photos, je ne cesse de le dire
    et vos tenues sont top!!

    RépondreSupprimer

Veuillez saisir votre commentaire.

Si vous avez un compte (Wordpress, Google, etc) vous pouvez vous identifier via la liste déroulante, sinon vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par "Nom/URL".

Pour être avisé(e) en cas de réponse à votre commentaire cliquez sur le lien "S'abonner par email" qui apparaît une fois que vous êtes identifié(e).

A très bientôt!