mercredi 17 octobre 2012

C'était bien les vacances...

... mais c'est loin!

On s'était promis de continuer à alimenter le blog des récits de nos petits voyages après notre retour mais il faut bien avouer qu'on est pas très assidus... (faignants?!)

Allez, on essaie de se rattraper et on se met au rapport de nos dernières vacances!

Cela faisait au moins 6 ans que nous n'étions pas partis en vacances au moins d'août, on est pas fans des secteurs bondés mais pour le coup on ne l'a pas trop ressenti. Bizarre.

On remonte donc en voiture le lundi 13 août, direction Sainte Marie en Ré! On y avait déjà fait un petit tour au mois de mai avec les copains, on y retourne pour quelques jours retrouver Aurélie et Matthias, avec qui nous continuerons la route des vacances jusqu'à "chez eux", à Montpellier.

On a donc passé 4 jours ultra coolos dans la maison familiale d'Aurélie sur l'île de Ré, une vraie ambiance vacances (lever tardif, petit tour au marché, déjeuner en famille, sieste, plage, apéro, dîner en famille, etc.). Un rythme tranquilou, sous le soleil...

Les dunes de sables de la plage des Grenettes
Les fruits de mer, slurp!
Le "ceviche" (petit souvenir culinaire du Pérou)
Les pins du jardin

jeudi 19 juillet 2012

Road trip sur la côte ouest (part 2) : de Vannes à Saint Brieuc

Mieux vaut tard que jamais comme dirait l'autre, nous voici enfin prêts à clôturer cet article... (heureusement que nous tenions un meilleur rythme pendant un an :/)

C'est donc le 1er mai que nous avons quitté les amis et La Rochelle sous la pluie, direction la Bretagne! Et contrairement à ce que l'on pense, il ne pleut pas tout le temps en Bretagne (ou que sur les cons comme disent les bretons ;) héhé), nous arrivons à Vannes sous un beau soleil printanier.

Tradionnelles maisons à colombage


dimanche 27 mai 2012

Road trip sur la côte ouest (part 1) : de Bordeaux à l'île de Ré


De retour dans l'hexagone depuis quelques semaines nous avons profité d'avoir encore un peu de temps libre pour vadrouiller, découvrir et redécouvrir les charmes de notre belle France.

Cap sur la côte ouest pour une quinzaine de jours!

Nous prenons la route jusqu'à Bordeaux où nous ne ferons qu'une brève halte. Le temps n'est pas des plus clément, nous visitons donc rapidement le centre ville sous la pluie, nous le trouvons d'ailleurs un peu trop calme pour une grande ville. Étrange. On a vraiment eu l'impression que le 25 avril était un jour férié (à Bordeaux)... Ce qui est peut être le cas vu que nous avons un peu de mal à dissocier les jours fériés des jours "normaux" depuis notre retour, hum hum. A moins que les bordelais soient en sucre et craignent la pluie mais ça reste peu probable... Tout cela ne nous fait pas perdre le nord pour autant, nous trouvons une boutique Baillardran et goûtons enfin les véritables canelés bordelais. Verdict : délicieux!


jeudi 12 avril 2012

1, 2, 3,... 366 jours de voyage

On vous l'avait promis, le voici! 

L'article geek avec chiffres, classements et tops 5 en pagaille!

Le voyage c'était donc :

  • 366 jours de voyage
  • 3 continents
  • 16 pays
  • plus de 110 villes
  • 25 nuits de couchsurfing
  • 18 bus de nuit
  • 10 trains de nuit
  • 4 nuits en aéroport
  • 2 hôtels de "luxe" dont 1 involontairement
  • 31 nuit en van en Nouvelle-Zélande et en Australie
  • des dizaines de milliers de kilomètres parcourus
  • 21 avions (bonjour l'émission de CO²... on sait, c'est pas bien)
  • 4 nuits sous une tente

On l'a fait très scolaire, en rose les réponses de Prisca et en bleu celles de Raksa. En noir, nos réponses communes. A l'intérieur des TOP les réponses ne sont pas classées par préférence mais plutôt dans l'ordre de ce qui nous est venu à l'esprit en premier.

vendredi 30 mars 2012

Alors, le retour?

Un mois déjà s'est écoulé depuis notre retour...

Comme à certain moment du voyage, bizarrement nous avons vécu le retour en France un peu dans le "rush", comme-ci nous n'avions rien vu venir alors que nous connaissions la date approximative de notre retour depuis le début. Nous avons donc mis un peu de temps à prendre du recul et à mettre un peu d'ordre dans nos esprits et nos émotions.

Essayons de commencer par le commencement avec un petit feedback sur nos impressions...

mardi 6 mars 2012

Food report : Inde

Epices
Finir notre voyage en Inde a été l'occasion d'un véritable festival pour nos papilles! Les plats sont bien souvent très épicés, cela nous a valu quelques sueurs, mais notre curiosité gastronomique nous a fait dépasser ce stade et nous avons pu apprécier une grande partie de la cuisine Indienne, très variée, dont voici un petit échantillon... 

Côté salé



Talipeeth
Pancake croustillant à base de plusieurs farine



Semoule, piment en poudre, sésame et épices



Idli (Inde du Sud)
Gâteaux salés à base de lentilles noires écossées et fermentées et de riz servis avec un chutney noix de coco et de sambar (curry de légumes)



Omelette cheese masala (Jodhpur)
Sandwich à l'omelette de l'Omelette Shop de Jodhpur, rien d'extraordinaire en soit mais goûteux



Paratha
Un des nombreux "pains" que l'on trouve en Inde, le paratha est un pain "non levé", frit et peut être servi nature, fourré à la pomme de terre, à l'oignon, à l'échalote, etc.



Aloo gobi
Curry de chou-fleur et pommes de terre, riz basmati et chapati



Chana samosa
Curry de pois chiches et samosas trempés dans la sauce


Biryani au mouton
Plat de riz épicé (clous de girofle, cardamome, cannelle, laurier, coriandre, gingembre), peut aussi être servi avec un dahi (yaourt nature) ou raita (yaourt et crudités)



Biryani au poulet
Same same (que le mouton) but different ;)


Chicken tikka, roti romali et oignons en sauce piquante



Paneer palak
Curry d'épinards et fromage frais (paneer)



Thali
Plat favori pour le déjeûner, celui ci est plus typique du nord, dans le sud les thali sont plus souvent servis sans chapati



Paratha
Principalement salé mais existe aussi en version sucré (plutôt "touristique")



Uttapam à la tomate (Inde du Sud)
Pâte à base de purée de lentilles noires et de riz fermenté, le plus souvent agrémenté de tomates ou d'oignons



Puri masala
Galette de farine de blé frite et servie bien gonflée accompagnée d'un chutney à la noix de coco (salé) et d'un curry de pommes de terre



Masala dosa (Inde du Sud)
Galette ou crêpe à base de farine de lentilles ou de pois chiche, servie avec un chutney à la noix de coco et sambar (curry de légumes)



Curry de légumes à la sauce mangue/noix de coco et chapati



Chana puri
Puri servi avec un raita (yaourt) à l'oignon et un curry de pois chiche




Côté sucré et boissons



Lassi au safran (Jodhpur)
Boisson à base de yaourt


Lassi classique
Sucré ou salé



Masala chai
Thé au lait et aux épices (poivre noir, cardamome et gingembre)



Mousse de lait aux amandes légèrement citronnée dont nous ignorons le nom (Varanasi)



Mithai
Patisseries indiennes bien souvent à base de ghee (beurre clarifié), de crème et de lait (light!)



Mithai recouverts de feuilles d'argent



Kulfi
Glace à base de pistache et cardamome



Kulfi au safran



Sorbet à la mangue



Chocolate ball
Une sucrerie qui n'a rien d'indien... Gâteau moelleux au chocolat et coco rapé



Shrikhand
Yaourt sucré à la cardamome, safran, pistaches et noix de cajou concassées

jeudi 1 mars 2012

Chennai, l'heure de dire bye bye...


Sur la table de chevet de la guesthouse YWCA
Chennai c'est la 4ème ville du pays, "puissance économique majeure aux rues encombrées d'innombrables véhicules, la chaleur y est oppressante, l'air pollué et les sites touristiques peu nombreux, quelque soit votre enthousiasme vous aurez du mal à trouver des sources d'émerveillement à Chennai", tout ça c'est le Lonely qui le dit. Alors qu'est ce qu'on est venu faire ici?! Ben nous d'habitude on aime bien les grandes villes alors on voulait voir. Mais le Lonely n'a pas menti. La ville n'a pas de grand intérêt touristique mais nous y trouvons une Inde moderne et consommatrice à travers les nombreux centres commerciaux de la ville.

Barbie India en sari of course, la classe!

On vous passe le détail de nos journées, Chennai aura bien un goût de "fin" de voyage , entre excitation, nostalgie, euphorie, fatigue, excitation, euphorie... Ah, on l'a déjà dit?! Enfin voilà, on s'est quand même bien baladé, on a pas mal emprunté le train pour se déplacer en ville (très bon marché et comme ça on se remet dans le bain pour le RER, c'est bien la B à Charles de Gaulle?!), on a bien mangé (comme d'hab'), on a mal dormi (comme d'hab' depuis quelques jours), on s'est fait bouffer par les moustiques, on a mangé des glaces à la pastèque et à la mangue (miam!), on a été voir la mer et puis on a été passer LA dernière nuit du voyage à l'aéroport puisque notre vol décollait à 4h du matin... And... that's all!

33 poignets, ça fait du monde entassé aux heures de pointe

La statue de Gandhi

La plage, immense, de Marina Beach (pas toujours propre mais bon)


Lessive


Dernier bouclage de sac, en route pour l'aéroport! Yeah!


Mamallapuram

Nous en avons enfin fini avec les longs trajets, en quittant Pondicherry, 2h seulement nous séparent de Mamallapuram, village en bord de mer qui abrite des temples et sculptures des rois Pallava. Nous n'avions pas prévu de venir ici, mais l'envie de se poser un peu plus longtemps dans le Tamil Nadu et les recommandations de Chetan et Sandeepa (nos hôtes de Mumbai) nous ont attiré jusqu'ici. Nous arrivons donc le samedi 25 février en fin de matinée et découvrons une petite ville agréable et beaucoup plus touristique que nous l'imaginions (et oui, en bons Bisounours nous espérons encore trouver un endroit préservé du tourisme mais si le bled est mentionné dans le Lonely ou Le Routard déjà, tu peux oublier). Ici les touristes occidentaux sont nombreux et il semblerait que le sable chaud et l'air de la mer fasse tourner quelques têtes et oublier que nous sommes toujours en Inde, laissant apparaître des épaules nues et des bikinis sous les paréos. Rien de bien choquant pour nous direz-vous, sauf qu'en Inde ça attire l'oeil des curieux (et Dieu sait que les Indiens sont curieux) et même s'il fait chaud on essaie de respecter les moeurs locaux, enfin ça vaut plus pour Prisca qui ne porte que des pantalons et des T-shirts à manches courtes. Les Indiennes portent très souvent des manches courtes du coup Prisca s'est permis de copier avec plaisir vu les températures. Raksa lui n'a pas de problème, short, T-shirt et même Marcel sont permis pour les hommes. Mais il passe son tour pour le Marcel (faut pas déconner quand même!). Dans le sud nombreux sont les hommes qui portent le khadi, ce tissu filé ou tissé à la main, porté à la façon d'une jupe portefeuille, souvent replié et noué à la taille et très largement associé au Mahatma Ghandi.

Nous visitons donc les différents temples parmi les touristes Indiens, bien plus nombreux que les touristes occidentaux, Chennai n'étant qu'à 2h de route, Mamallapuram doit être une parfaite destination pour le week end. 



Un petit air de Fontainebleau (le phare en plus), non?!



Temple des Cinq Rathas



Temple du Rivage


Encore une fois, comme en Chine, ici aussi les locaux visitent leur pays et c'est plutôt bon signe, même si les billets d'entrée ne sont pas chers pour les Indiens (entre 10 et 20 roupies contre 250 roupies pour les étrangers). Prisca a fait le test de faire la queue seule pour acheter les billets et le guichetier lui faisait payer le tarif Indiens :) mais bon, elle est restée honnête en décliner sa véritable identité.

Nous profitons de nos derniers jours en Inde pour apprécier toutes les saveurs de la cuisine Indienne, dans la région de biryani règne et on a compris pourquoi... DE-LI-CIEUX!!


Biryani poulet, à manger avec les mains (et c'est meilleur comme ça), on a la technique depuis le Népal!


Nous passons une partie de l'après-midi sur la plage, petit trempage de pieds, pas plus, il y a beaucoup de courant et puis il faut se baigner tout habillés alors on se contente de regarder les adolescents des environs se faire malmener par les vagues.








Le temps est passé très vite, il ne nous que 2 jours avant de reprendre l'avion (enfin quelques heures en fait au moment où vous lirez ces quelques lignes). Si nous ne réalisions pas bien jusqu'ici, nous sommes bien obligés d'avouer qu'il y a quelques jours une sorte de "déclic" s'est produit et que ça y est, nous sommes "prêts" à rentrer et qu'il va maintenant falloir canaliser l'excitation du retour en France!





INFOS PRATIQUES :

- Bus local sans A/C Pondicherry - Mamallapuram : 60 roupies (0,94€), 2h de route, le bus nous a déposé au bord de la route à l'entrée du village soit à environ 2 km du centre mais il y en a sûrement d'autres qui vont jusqu'à la gare routière
- Starry Sky Guesthouse : double avec sdb, eau chaude, ventilo, draps propres et serviettes de toilette (les deux derniers éléments sont presque du "luxe" pour nous) 500 roupies (7,80€)