dimanche 25 décembre 2011

Kathmandu et sa vallée

Lundi 19 décembre. 7h50. Aéroport de Bangkok. Check-in effectué, bagages déposés et pesés (14 kg pour Prisca et 17 kg pour Raksa, comme au départ, on est bons là), juste le temps de passer la douane, de flâner dans les duty free et nous voici embarqués vers Kathmandu avec une escale d'une heure à Delhi. Les vols ne durent pas longtemps mais nous paraissent un peu longs. Nous avons le temps de somnoler, lire le Routard du Népal, regarder "Maman j'ai râté l'avion" et de manger notre premier plateau repas indien.

Installation électrique... douteuse
15h. Aéroport de Kathmandu. Après 7h de voyage, nous voici enfin au Népal, ce pays qui laisse sur nos lèvres un goût de rêve et de merveille rien qu'à sa prononciation... A la sortie de l'aéroport (bonjour la différence de température, il doit faire 15°c à tout casser) un rabatteur nous aborde pour nous proposer un shuttle qui rejoint le centre ville. On le remercie et essayons de nous diriger vers la station des bus locaux. "Aujourd'hui c'est une journée spéciale, il y a une manifestation et les bus locaux ne circulent pas" dit-il. A ce moment là on se dit "ça y est ça commence". Finalement il avait raison, nous finissons dans son shuttle. Le shuttle nous dépose à 1 km du quartier de Freak Street, nous marchons tranquillement au milieu de la foule, le peloton de manifestation étant plus au sud de la ville, découvrons brièvement la ville bien que tout soit fermé et qu'il n'y ai aucune circulation à part quelques motos. Nous trouvons notre rue sans problème, à 2 pas de Durbar Square, et nous posons finalement à l'Himalaya Guest House. Nous sommes claqués, la nuit a été courte à Bangkok, nous faisons une petite pause avant de faire un tour dans le quartier, dans le noir... Il est à peine 18h, la nuit vient de tomber mais il n'y a plus d'électricité. 
Prisca qui essaie de se familiariser avec les billets népalais,
en pleine coupure de courant c'est pas facile!
Les coupures de courant sont fréquentes au Népal, du coup nous visitons à tâtons les ruelles du quartier, aléatoirement illuminées par les bougies des habitants et commerçants, les phares de scooters ou les rares éclairages publics. L'obscurité fait appel à d'autres sens, nous découvrons Kathmandu à travers des silhouettes, des bruits (beaucoup de klaxons il faut l'avouer) et des odeurs nouvelles (encens, épices, etc.). Nous apprécions déjà énormément l'énergie de la ville mais nous manquons quelques fois de percuter un scooter, un vélo ou un chariot ambulant... Nous grignotons sur un stand de rue, éclairés à la bougie. 

19h30. On se met au lit devant "99 Francs" (10 ans de retard, on sait) et on dort comme des bébés malgré la fraîcheur qui s'est installée dans la chambre.

Le lendemain nous consacrons la journée à la découverte partielle de la ville, de jour cette fois, et nous nous perdons volontiers dans les rues des vieux quartiers newars qui mènent jusqu'à Thamel, le quartier touristique de Kathmandu. Nous avons le sentiment d'être dans un autre temps, les ruelles, l'architecture, les habitants, les scènes de vie, tous nos sens sont en éveil, nos yeux sont partout (enfin ils essaient), on se régale. 




A Thamel nous venons en repérage de l'équipement qu'il nous manque pour le trek, ici on trouve absolument tout ce qu'il faut à prix modique et une qualité, certes, relative, mais suffisante. A l'heure du déjeuner nous testons notre premier dal bath, le plat national (riz blanc accompagné d'une petite soupe de lentilles pour arroser le riz et d'un curry de légumes). Nous passons l'après-midi à flâner à travers la ville et à nous familiariser avec le chaos ambiant. La ville est pleine de couleurs et de détails mais elle est aussi très bruyante et polluée.

Quartier de Thamel





















Un immeuble bancal

Une boucherie de quartier









Le lendemain matin nous visitons Durbar Square, que nous avions traversé de nuit le premier soir. De jour tout est bien différent, on en prend encore plein les yeux, il y a toujours du monde partout, chacun vaque à ses activités et nous, nous observons tout cela avec beaucoup d'attention et de curiosité. 









Sur une des places, des centaines de pigeons se font engraisser à coup de poignées de grains offertes par les passants.


Nous consacrons le reste de la journée, ainsi que les 3 jours suivants à la visite de la vallée de Kathmandu à un petit  rythme bien tranquilou. Nous commençons par le temple de Swayambunath, aussi appelé Monkey Temple, situé à 2 km à l'ouest de la ville, nous nous y rendons à pieds. Comme de nombreux sites de la vallée, ce temple est classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco, il abrite le plus ancien stupa de la vallée et est considéré comme l'un des premiers sanctuaires bouddhiques au monde.



Ecoliers népalais qui tournent les moulins à prières


Boutique souvenirs



Vue sur Kathmandu


Nous nous rendons en bus à Patan, à 5 km au sud de KTM. Il s'agit d'une ancienne ville royale, toujours articulée autour de son Durbar Square et classée à l'Unesco (on se répète mais c'est pas notre faute hein).




Le Durbar Square est tout aussi impressionnant que celui de KTM et nous offre autant de scènes à observer, nous faisons aussi un passage au musée et au Temple d'Or.




Le temple d'or



Nous continuons la visite de la vallée à Bhaktapur. Ancienne ville royale et classée à l'Unesco (et oui, encore). Là encore les ruelles pavées, les immeubles typiques (qui nous fascinent depuis notre arrivée), les cours et les temples parsemés à tarvers la ville en font une ville envoûtante. 





Bhaktapur est également une ville de paysans et d'artisans, notamment reconnue pour sa poterie et son célèbre jujudhau (yaourt traditionnel à l'ancienne servi dans un pot en terre).


Poteries artisanales



Nous traversons plusieurs places et bien entendu le Durbar Square, toujours aussi joli. On se pose un moment pour admirer la place mais difficile de profiter tranquillement lorsque toutes les 5 minutes un pseudo guide cherche à te faire visiter la ville.

Momos qui cuisent


Ce midi nous dégustons des momos (raviolis tibétaines à base de viande, de légumes ou de fromage) puis repartons arpenter les rues. Depuis notre arrivée nous faisons de petites journées, peut être l'effet du froid, nous fatiguons vite, du coup nous reprenons le bus pour KTM et revenons à temps pour le goûter : thé au lait (dudh chiya) et petites patisseries...


Patisseries, au milieu nos préférés les dalu shai




Nous terminons la visite de la vallée par la ville de Bodhnath, peuplée de nombreux Tibétains ayant fui au Népal après l'invasion chinoise et où se dresse le plus grand stupa du pays, d'une centaine de mètres de circonférence. Le plus impressionnant, par sa taille forcément, mais aussi par la spiritualité qu'il dégage malgré les nombreuses boutiques et restaurants touristiques qui l'entourent.







Nous rentrons en ville en début d'après-midi, on galère un peu pour trouver un bus qui ne soit pas archi blindé (ndlr où les gens sont pliés en 4 à l'intérieur ou où d'autres sont accrochés à la porte laissant les fesses dépassées à l'extérieur). 


Le thali du réveillon
De retour à Freak Street nous ne trouvons pas la motivation d'aller jusqu'à Thamel pour dîner. Mais pourquoi dîner à Thamel? direz-vous. Et bien c'est que ce soir c'est le réveillon de Noël, comme Noël ne fait pas vraiment partie des traditions Népalaises si nous voulons trouver un resto dit "occidentalisé" qui pourrait célébrer un tant soit peu la naissance de Jésus c'est sûrement à Thamel que nous avons le plus de chance de trouver. Finalement nous resterons dans notre quartier et dînons dans un resto indien, très sobre, très bon mais très épicé!


Aujourd'hui pour Noël on s'est offert un repas aux saveurs de l'hexagone, qui nous manque quand même, et ses plaisirs culinaires encore plus mais bon ça on ne vous l'apprend pas! Donc au menu, filet de boeuf grillé aux herbes de provence et sauce aux champignons, pommes frites et haricots! C'était presque le menu de Noël classique s'il y avait eu du gigot d'agneau!
Ainsi s'achève notre séjour à KTM, nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d'année, nous partons demain vers le Langtang pour un trek de 8 jours mais nous penserons à vous lors des 12 coups de minuit... On vous donne rendez-vous en 2012!








INFOS PRATIQUES :


- Vol Bangkok / Kathmandu : 210€ (de mémoire) avec Air India
- Visa Népal effectué à notre arrivée à l'aéroport de Kathmandu : $40 pour 30 jours, $25 pour 14 jours (possibilité de payer en Euros) et une photo d'identité, ça nous a pris 5 minutes!
- Dans le quartier de Freak Street on recommande le Snow Man Café, excellents gâteaux (crumbles, brownies, etc.), en arrivant sur Freak Street depuis de Durbar Square prendre la 1ère rue à gauche et c'est à 20 mètres sur la droite
- Droit d'entrée au temple de Swayambunath : 200 roupies
- Bus local pour Patan à prendre à l'angle de Ratna park/Kanti Path près de la tour de Bhimsen : 50 roupies à l'aller, 26 roupies au retour... y a eu de la carotte dans l'air, enfin bon, c'est jamais que 0,26€
- Droit d'entrée du Durbar Square de Patan : 200 roupies, comme d'habitude il n'y a pas toujours quelqu'un pour surveiller l'entrée...
- Bus local pour Bakhtapur à prendre au Old Bus Park (Ratna Park) : 22 roupies par personne, environ 1h15 de trajet
- Droit d'entrée à Bakhtapur : 1000 roupies, mais comme d'habitude, on nous a rien demandé...
- Bus local pour Bodhnath à prendre à Old Bus Park : 45 roupies pour 2 mais on doute du prix local
- Droit d'entrée au temple de Bodhnath : 150 roupies, encore une fois, on nous a rien demandé...

jeudi 22 décembre 2011

Bangkok

Bangkok est notre dernière destination sud asiatique, c'est aussi l'occasion de profiter des bons côtés des mégalopoles : activités, sorties et gastronomie variée. Par contre se loger dans une mégalopole c'est pas toujours donné, nous qui préférions éviter Khaosan Road (le ghetto touristique de Bangkok par excellence) c'est aussi là que l'on trouve l'un des hébergements les moins chers de la ville. Khaosan, nous voilà!

Khaosan Road by night



Le lendemain nous prenons un taxi (à 4 c'est beaucoup plus rentable qu'un tuktuk) qui nous dépose au parc Lumphini, l'occasion de profiter d'un peu de verdure et de calme dans la capitale.


Un varan d'eau au parc Lumphini


Nous descendons jusqu'à Silom, faisons quelques magasins, traversons le quartier bien calme de Patpong (quartier "chaud" de Bangkok où se trouvent tous les clubs et bars) normal nous sommes jeudi , il est 10h30.

Nous continuons cette journée "boutiques" par les centres commerciaux Platinium (deux immeubles de 5 étages remplis de chaussures, vêtements, accessoires, etc.) et MBK. Au final : RIEN ACHETER! Cette promenade au coeur du quartier des grands magasins nous permet d'admirer les décorations de Noël et nous fait doucement réaliser que c'est bientôt Noël, même s'il fait 30° et que nous sommes en tongs et en short. 




















Le soir venu on s'attable autour d'une pizza (on vous avez dit gastronomie?) et finissons la soirée devant le dernier volet de Twilight (Raksa n'a pas fait le poids face à 3 filles). Un bonne bouffe, un bon film et un sceau de pop corn, une soirée plutôt agréable qui a un petit air de "nos vies en France".

Vendredi 16 décembre, grosse journée de visite en perspective. Nous commençons par nous rendre au Grand Palais, finalement nous l'observerons de l'extérieur car 400 bahts l'entrée (10€) on trouve ça un peu cher quand même. Nous continuons vers le Wat Pho où nous admirons à nouveau l'immense bouddha couché sur ses 46 mètres de longueur et 15 mètres de hauteur, illustrant l'ascension de Bouddha vers le nirvana.






Nous traversons le marché aux fleurs, puis rapidement le quartier indien où les boutiques de tissus se suivent et se ressemblent jusqu'à mener à Chinatown où nous traversons un énième marché fait de minuscules allées où la foule compacte se laisse séduire par le bric à brac des marchands ou les petites bouchées alimentaires de marchants ambulants tout en évitant charriots de marchandises et moto-livraisons. Un peu épuisant, c'est l'heure d'une pause repas puis nous nous rendons au Mont d'Or qui abrite un stupa doré à son sommet, d'où l'on a également une vue panoramique sur la ville.


Marché aux fleurs



Après une journée de visite, le lendemain, nous nous offrons un petit répit et en profitons pour mettre à jour le blog puis flâner un peu dans un parc au coin de notre rue. Le soir nous dînons dans un resto qui fait shabu-shabu et sushis à volonté. Nos estomacs ont sûrement rétrécis ces derniers temps, du coup on ressort du resto plus que rassasiés et les ventres bien ronds. Nous avions prévu une soirée karaoké (et oui Céline et Corinne sont des accrocs de Singstar aussi) mais le karaoké repéré sur internet est finalement fermé... Il est déjà tard du coup c'est un peu frustrés que nous rentrons à l'hôtel.

Dimanche 18 décembre, dernier jour à Bangkok mais aussi dernier jour en compagnie de Céline et Corinne, avec qui nous avons tout de même voyagé 1 mois. Nous achetons des plats à emporter et nous installons dans le parc Santichaiprakan où les grandes discussions sur les "problèmes" de la France fusent. Quart d'heure politique, quart d'heure réflexion, quart consternation, quart d'heure souvenirs, bref, quelques heures s'écoulent avant que nous décidions de bouger et de retenter l'expérience karaoké, et oui, lourdement frustrés depuis la veilles les chanteurs en herbe...

Et comme Bangkok est aussi la plaque tournante des touristes en Asie du Sud Est nous avons le plaisir de retrouver Pascale et Ptit Jean (rencontrés plusieurs fois depuis le Vietnam)! C'est donc tous ensemble que nous prenons le Chao Praya Express pour nous rendre au Central Pier, l'occasion de contempler le soleil se coucher sur le Wat Arun.






Finalement le karaoké R&B est bien ouvert, nous y passons 2 heures à hurler, s'égosiller, chanter et danser sur fonds de tubes old school comme on les aime! 

Nous reprenons le taxi pour Kaosan, dînons tous ensemble une dernière fois et c'est déjà l'heure des aurevoirs. Céline et Corinne décollent pour Bali et nous nous devons remballer les sacs car nous prenons l'avion tôt le lendemain en direction de Kathmandu. 

C'est sur une note fun ♫ et pleine de bonne énergie que nous quittons la Thaïlande, au plaisir de revoir nos compagnons de voyage à la maison ou on the road again, qui sait...









INFOS PRATIQUES : 


- Trajet en bus Sukhothai - Bangkok : 242 bahts en 2nde classe, plusieurs départs par jour dont un à 8h30, environ 6h de route
- New Merry V Guesthouse, sur Thanon Phra Arthit : 290 bahts la chambre twin avec sdb et eau froide (wifi en supplément)
- Séance de cinéma au 7e étage du MBK : 170 bahts en salle digital (tarif différent selon les salles)
- Karaoké R&B, 1124/2 Narathiwas Road, Sathorn : 250 bahts l'heure pour une salle de 6 personnes (+ 17% de taxe)