dimanche 26 février 2012

Pondicherry


En montant dans le bus de nuit à Hospet, nous avons la surprise de nous retrouver dans une couchette double au lieu de deux sièges semi sleeper (dossiers inclinables) comme nous avions réservé. On est mieux installés mais allongés dans un bus sans amortisseurs associé à l'état des routes et de la conduite indienne, bah c'est pas de tout repos. Nous arrivons à l'heure à Bangalore, il est 6h du matin. Bangalore est LA grande ville du Karnataka, nous n'avons pas prévu d'y rester, nous espérons choper notre prochain bus pour Pondicherry dans la foulée. Il s'avère que les bus pour Pondicherry partent de la nouvelle gare routière de Shanti Nagar (qui n'est pas indiquée sur notre édition du Lonely), nous partons donc à pieds vers le quartier en demandant notre chemin régulièrement, nous apprenons en route que le bus part à 8h30. Il est maintenant 7h, on se dit qu'on est laaaarge. Sauf que la gare est en fait à environ 5 km... On arrive à 8h20, rincés, mais on arrive à temps pour le bus de 8h30. Yes! Et c'est reparti pour 8h de route!

Le bus nous dépose non loin de la gare routière de Pondy et nous nous dirigeons vers le quartier sud de la ville, le quartier français. Nous frappons à la porte d'au moins 10 guesthouses avant de trouver une chambre libre et qui ne soit pas hors de prix (Pondy c'est pas donné!). Enfin la chambre n'est pas encore prête, nous nous désaltérons sur la terrasse en attendant, pas la force d'aller plus loin dans l'immédiat. Le climat ici est toujours aussi chaud que ces derniers jours mais beaucoup plus humide, nous attendons que la nuit tombe pour aller manger. Nous trouvons notre "cantine" pour les 3 prochains jours : le Bombay Ananda Bhavan sur Mission Street.





Pondicherry est un ancien comptoir français et l'influence de l'hexagone se ressent encore largement aujourd'hui par la présence de plusieurs institutions (l'Alliance Française, le Lycée français, etc.), les églises et les rues ombragées aux maisons jaunes défraîchies.





Malgré ce charme certain, il n'y a pas grand chose à faire ici. Alors on ne fait pas grand chose. Dans des villes comme ça on se rend compte qu'on a pris l'habitude d'être assez actifs et on est parfois à deux doigts de l'ennui. Ceci dit, en cette fin de voyage cela nous fait du bien aussi, nous ressentons déjà l'excitation du retour alors nous passons 3 jours tranquilles à nous promener au bord de la mer...





Nous apprécions la quiétude du quartier français et l'odeur des ses arbres en fleurs...





Le quartier nord est beaucoup plus commerçant, nous en profitons pour faire quelques emplettes (allez hop, 4,5 kg de plus dans le sac à dos!).










Nous imaginions Pondicherry comme une petite ville de province plutôt calme mais mis à part le sud de la ville, le reste est plutôt agité et bruyant, bel et bien à l'image de l'Inde. Et même si nous avons trouvé la ville plutôt propre et agréable, la misère est toujours bien présente, nous avons même eu l'impression que, proportionnellement, plus de gens vivent dans la rue. Et pour contredire Aznavour, nous n'avons vraiment pas eu l'impression que la misère était moins pénible au soleil, bien au contraire.





INFOS PRATIQUES :

- Bus de nuit Hospet - Bangalore : 500 roupies (7,94€) en couchette double (on est passé par notre guesthouse de Hampi, on avait demandé deux sièges en semi sleeper et on a eu des couchettes à la place), compagnie Indira Travels, départ 22h, arrivée 6h près de la gare ferroviaire City à Bangalore
- Bus KSRTC Bangalore - Pondicherry : départ de la nouvelle gare routière de Shanti Nagar à l'angle de Kengal Hanumanthiah Road et Siddaiah Road, 502 roupies (7,96€) en semi sleeper bus Deluxe, départ à 8h30 (pas d'autres choix, c'était à priori le dernier à partir dans la matinée, un autre à 7h30 avec la BMTC, les suivants étant des bus de nuit, départ 22h et 22h30)
- Hotel Continental à Pondi : double avec sdb et ventilo, 800 roupies(12,70€), quartier calme, hôtel correct et plutôt propre

vendredi 24 février 2012

Magique Hampi!


Nous n'avions pas voyagé en bus de nuit depuis le Vietnam et malgré le confort du bus cela ne nous avait vraiment pas manqué. Nous arrivons à Hospet, dans la région du Karnataka (sud-ouest du pays) vers 9h du matin (moyennement frais), soit 13h plus tard. Il nous faut encore prendre un bus local pour rejoindre le village d'Hampi à une quinzaine de kilomètres. Heureusement la gare routière est juste à côté et le bus part aussitôt. 

Lorsque nous arrivons à Hampi le village est déjà bien animé, nous traversons le bazar en essayant de trouver une guesthouse pas trop chère, contrairement aux prix indiqués dans le Lonely on nous propose des chambres presque deux fois plus chères, nous arrivons pendant le festival de Shivaratri, ceci explique cela. Nous nous posons finalement à l'Archana Guesthouse le temps d'une douche et d'un petit break puis nous allons déjeuner dans un petit resto au bord de la rivière, où nous découvrons une cuisine du sud plus sucrée que celle du nord et cela nous plaît toujours autant.

Le village est charmant et le paysage dépaysant et inédit par rapport à tout ce qu'on a vu en Inde. Le site d'Hampi est classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco, ses ruines ne peuvent que stimuler l'imagination et la fascination, le tout dans un paysage sculpté par des millions d'années d'activité volcanique. Nous retrouvons aussi les bananiers et les cocotiers que nous avions laissé en Thaïlande il y a 2 mois et surtout une nature étendue et rocheuse autour d'une rivière. Même si on a souvent tendance à comparer ce que l'on découvre à ce que l'on connait déjà (d'où parfois la vilaine impression d'être blasé), des endroits comme Hampi font voler en éclats le moindre prémice de ce sentiment qui nous effraie. Voilà de quoi nous rassurer sur notre capacité à nous émerveiller encore et encore. Ouf! Et puisque la fin du voyage approche, on peut déjà vous confier un des constats du ce voyage : nous nous émerveillons beaucoup plus face à la nature (même si celle-ci peut aussi être une immense étendue déserte) qu'une construction des mains de l'homme.

En fin d'après-midi nous visitons un peu le village et ses maisons colorées puis le temple d'Achyutaraya.








Lessive et commerce

Les principaux sites à visiter s'étendent environ sur 3 km à la ronde, nous décidons de tout visiter à pieds et de prendre notre temps. Finalement un vélo c'est bien aussi car il fait vraiment chaud, 35° à l'ombre, autant dire que lorsqu'on trouve un arbre on est contents. Le premier jour nous visitons les sites les plus proches situés dans Hampi Bazar et le village d'Anegundi, situé de l'autre côté de la rivière.






Petite pause biscuits des gangstaz et comment changer son itinéraire en 5 minutes



Des "Hi" gratos en arrivant à Anegundi


Piments rouges séchés, ceux-là, ils font mal!



Nous pensions trouver un petit resto tranquilou à Anegundi mais le village est vraiment petit et le seul "resto" est plein. Notre plan B? Des chips. Pas franchement nourrissant mais ça nous fera tenir jusqu'au retour.

Le lendemain nous visitons les sites plus éloignés de la Cité Royale et le temple Vittala.






Sur la route de la Cité Royale

Étable des éléphants royaux



Ce que Prisca espérait croyait être un marchant de glaces de loin... mirage, mirage...

Temple Vittala (et là devant il y avait vraiment un marchand de glaces!)




En début de soirée nous reprenons le bus local pour rejoindre Hospet, d'où nous prenons un nouveau bus de nuit pour Bangalore, qui n'est qu'une étape pour rejoindre la destination désirée : Pondichéry, à 600 km au sud.




INFOS PRATIQUES :

-Bus de nuit Mumbai - Hospet : 1000 roupies (15,87€) en Multi Axle VOLVO (compagnie VRL Travels), départ à 19h20 de Chembur, arrivée prévue à 7h le lendemain, en vrai le bus est parti à 20h30 et arrivé à 9h
- Bus local Hospet - Hampi : 15 roupies (0,24€), environ 45 minutes de trajet
- Archana Guesthouse dans Hampi Bazar : double avec sdb, eau chaude et ventilo 700 roupies (11€) et double avec ventilo sdb à l'extérieur 500 roupies (7,94€), proprio un peu trop dans l'esprit business qui n'hésite pas à frapper à ta porte à 8h du mat' pour montrer la chambre aux éventuels futurs clients, te rappelant, au passage, que le check out est à 9h30...