jeudi 29 septembre 2011

Kyoto

Kyoto n'est qu'à 45 minutes d'Osaka en train, nous arrivons en fin de matinée à la Khaosan Kyoto Guesthouse et partons aussitôt à la découverte de cette ville aux mille et un temples.

Sur la route du Palais Impérial nous dévorons un chirashi, essayons le jus de fruis au graines de tapioca, découvrons une superbe papeterie japonaise et visitons quelques temples.






Nous passons la soirée à l'auberge où une Okonomiyaki Party est organisée. "C'est quoi cette soirée chelou direz-vous?" Okonomiyaki c'est en fait un plat japonais qui ressemble un peu à une omelette grillée et qui la pluplart du temps contient du chou, de la viande et est surmontée de gingembre, sauce soja et mayonnaise. On y mangera aussi des takoyaki, spécialité de la région, sorte de petits beignets de poulpe, toujours arrosés de sauce soja, gingembre et mayonnaise. Un régal. Raksa s'essayera même au rôle de cuisto d'un soir.

Le lendemain nous visitons le Kinkaku-ji, le temple du pavillon d'or, certainement le plus célèbre de Kyoto. Le temple est entièrement recouvert de feuille d'or et malgré la foule venu visité le site nous sommes plutôt émerveillés face au spectacle.





Nous continuons nos visites par le Ryoan-ji et son célèbre jardin zen. 







Raksa y a été plus sensible, ceci étant le cadre du jardin, semblable à une maison traditionnelle joue aussi sur l'effet apaisant et spirituel du lieu.

En fin d'après-midi nous faisons un tour vers Kyoto Station, l'occasion d'acheter nos billets de bus pour le lendemain direction Tokyo avant de retourner dans notre resto de chirashi et de clôturer cette journée par une balade dans Nishi-koji dori (rue).







Le dernier jour nous commençons par la visite du temple To-ji où l'on trouve la plus haute pagode du Japon (57 mètres).





Nous reprenons le bus en direction de Kyomizu-dera, à l'est de la ville, où les rues et le temple sont bondés de touristes. Vu la beauté des lieux on comprend rapidement pourquoi.






Au détour des quelques ruelles nous traversons le quartier de Higashiyama et avons l'impression d'être transportés vers d'autres temps à mesure que les ruelles se succèdent. Nous découvrons des maisons traditionnelles, des rues pavées et quelques jeunes femmes vêtues en geishas.





Puis nous repartons à l'ouest, à la sortie de Kyoto, dans le quartier d'Arashiyama où tout y est paisible, un air champêtre qui nous plait et où les touristes sont beaucoup moins nombreux. 







Juste le temps d'une courte balade à la tombée de la nuit le long de la rivène puis nous récupérons nos sacs à l'auberge avant d'engloûtir un autre okonomiyaki et de prendre le bus pour Tokyo où nous ne faisons qu'une courte escale administrative avant d'y revenir pour finir notre séjour nippon.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Veuillez saisir votre commentaire.

Si vous avez un compte (Wordpress, Google, etc) vous pouvez vous identifier via la liste déroulante, sinon vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par "Nom/URL".

Pour être avisé(e) en cas de réponse à votre commentaire cliquez sur le lien "S'abonner par email" qui apparaît une fois que vous êtes identifié(e).

A très bientôt!